Installer une gâche électrique sur un portillon

Vous souhaitez renforcer la sécurité de votre maison ou votre local d’entreprise ? L’utilisation d’une gâche électrique est tout à fait adaptée pour sécuriser et faciliter l’accès. Mais encore faut-il savoir installer ce dispositif d’accès sur une porte. Pour vous aider dans votre projet d’installation de serrure, ce guide pratique est proposé.

Quels sont les matériels nécessaires ?

Pour réaliser l’installation d’une gâche électrique, vous n’avez pas forcément besoin des services d’un professionnel, notamment un serrurier. Il s’agit d’un travail manuel simple à faire que vous pouvez le réaliser vous-même. Par contre, la tâche requiert plusieurs types de matériels. Il vous faut en premier lieu un câble électrique ou d’alimentation. Il existe d’innombrables choix de câble réseau, mais pour des raisons de sécurités, optez pour un modèle avec un bon blindage imperméable. Pour l’alimentation, sachez que les gâches électriques requièrent généralement une tension entre 12 V et 24 V. Pour disposer de la bonne tension, utiliser un transformateur très basse tension. Pour la fixation, tournevis, vis et chevilles à béton sont nécessaires. S’il s’agit d’une première installation sur un mur, un perforateur peut s’avérer nécessaire pour percer un trou pour la gâche. Mais cela peut aussi s’avérer utile pour faire passer le câble électrique.

Comment installer une gâche électrique ?

Pour installer la gâche électrique, il faut d’abord réaliser une perforation dans le mur ou le support de gâche. Une fois que vous vous êtes assuré que le trou est adapté à la taille de la gâche, il faut maintenant faire passer le câble pour atteindre la source d’alimentation. Ensuite, il faut préparer le câble en prélevant la paire et en le connectant à la gâche. Après quoi, il faut marquer les points de fixation et visser la gâche avec des vis ou des chevilles à béton. Dans un autre temps, il faut raccorder le transformateur au tableau de répartition. Bien évidemment, cette action requiert de couper l’alimentation. Quand vous avez fini les deux tâches, il faut ensuite procéder à des tests. Attention, il faut bien vérifier la nature de la tension (tension continue ou tension variable) avant de procéder à un test.